7 trucs reduire dettes pcu
Category Uncategorized
29 septembre 2020,
 0

Après le domaine de la santé, le secteur économique et de la finance personnelle ont été les plus durement touchés par la pandémie de COVID-19. Il suffit d’en parler aux 400 000 travailleurs et plus qui ont perdu leur emploi dans les premiers mois de la crise sanitaire pour constater la gravité de la situation et le stress imposé sur les finances personnelles des ménages.

 

7 trucs reduire dettes pcu

 

Même si la Prestation canadienne d’urgence (PCU) est venue au secours des finances de plusieurs, il ne s’agissait que d’une bouée de sauvetage temporaire et, pour certains, le pire reste à venir. Les prédictions du surendettement des ménages après l’arrêt de la PCU ont de quoi inquiéter ceux et celles qui ne se sont pas préparés adéquatement.

Bye Bye les Dettes est justement là pour vous offrir 7 conseils sur la meilleure façon de diminuer vos dettes après la PCU pour que vous recommenciez à vivre sans soucis financiers!

 

 

Tout ce que vous auriez dû savoir sur la Prestation canadienne d’urgence (PCU)

On dit qu’à cheval donné on ne regarde pas la bride, certes. Toutefois, le cheval qu’est la PCU, contrairement à ce que de nombreux prestataires ont cru, n’est pas donné (du moins pas complètement…) Des conditions sont rattachées à ce montant mensuel de 2000$ que vous a si gracieusement octroyé le gouvernement fédéral.

La PCU est imposable! Cela, vous le savez probablement déjà, mais pour ceux qui auraient toujours la tête dans le sable, sachez que le montant qu’on vous a versé sera ajouté à votre revenu imposable de l’année 2020 et vous devrez payer de l’impôt sur ce montant en fonction de votre taux d’imposition marginal.

Étiez-vous réellement admissible à recevoir la PCU? On espère pour vous que vous aviez pris le temps de vérifier votre admissibilité dès le début de l’octroi de la prestation, car dans le cas contraire, ces sommes devront être retournées au gouvernement!

Saviez que la PCU prend fin au début du mois d’octobre 2020? Ne paniquez pas tout de suite si vous êtes toujours sans emploi, car le gouvernement a prévu un assouplissement des règles de l’assurance-emploi et a même créé de nouvelles prestations de relance économique afin d’aider les laissés pour compte de cette pandémie à s’accrocher financièrement pendant cette deuxième vague tant attendue.

Problème de sécurité et santé financière post-PCU à l’horizon de votre côté? Un syndic de faillite référé par Bye Bye les Dettes se fera un plaisir d’analyser de plus près votre situation financière, mais donnez-vous un coup de main en suivant nos 7 trucs pour diminuer vos dettes après avoir bénéficié de la PCU!

 

 

1. Dressez un bilan financier et établissez les dettes prioritaires

Toutes les dettes ne sont pas aussi dommageables les unes que les autres. Bien que toute dette demeure un fardeau, certaines d’entre elles, fort d’un taux d’intérêt élevé, rendent ce passif encore plus dommageable à votre patrimoine. C’est pourquoi la première étape à accomplir est celle de rassembler tous vous états financiers, vos comptes, vos factures et autres créances dues.

 

pcu dettes prioritaires bilan

 

Une fois cela fait, assurez-vous de connaître précisément le taux d’intérêt qui se rattache à chacune d’entre elles. Par exemple, les cartes de crédit ont généralement un taux d’intérêt rattaché d’entre 18% et 20% alors que les marges de crédit oscillent entre 8% et 10%. Il s’agit de déterminer lesquelles attaquer en premier, mais comment?

Méthode boule de neige vs. méthode avalanche, laquelle choisir pour vos dettes après la PCU? Deux principales méthodes s’offrent à vous au moment de rembourser plusieurs dettes variées ayant toutes un taux d’intérêt différent (et élevé). La méthode boule de neige consiste à rembourser les dettes au moindre taux d’intérêt en premier. De cette façon, vous constatez dès maintenant une amélioration dans votre situation financière et faites un pas vers l’avant.

Financièrement parlant, la méthode avalanche de rembourser les dettes au plus grand taux d’intérêt est la plus payante à long terme, car elle vous évite de plus grands frais d’intérêt. Elle est toutefois plus difficile à appliquer, parce que la diminution se la dette se fait lentement.

 

 

2. Explorez les solutions de redressement de dettes

Si les méthodes de redressement de dettes comme celles de l’effet « boule de neige » ou « avalanche » peuvent convenir, il arrive que des situations nécessitent des remèdes plus coriaces. Dans un contexte post-PCU, cela pourrait fort bien être votre cas, alors avant que la faillite ne devienne votre unique solution, envisagez des options de redressement comme le prêt de consolidation de dettes et la proposition de consommateur.

Il n’y a rien de gênant ou de honteux à envisager ces remèdes, au contraire! Les experts sonnant l’alerte d’une vague de faillites à l’horizon, c’est votre chance d’éviter de faire partie de ces statistiques.

Le prêt de consolidation de dettes en est un que vous octroie une institution financière. Le principe se veut simple; la banque rembourse le montant dû aux créanciers et rassemble (consolide) vos dettes en un seul prêt ou marge à un taux d’intérêt inférieur celui imposé par vos créanciers. Une telle démarche n’entache d’ailleurs pas votre cote de crédit, mais vous devez être admissibles à ce type de prêt!

Dans le cas contraire, la proposition de consommateur s’avèrera une solution de rechange potentiellement avantageuse. En offrant à vos créanciers de payer une fraction de la dette qui leur est due au risque de vous voir entrer en faillite, vous pourriez vous dégager d’une partie du montant dû. Cela laisse des traces pendant 3 ans suivant la libération et encore faut-il que vos créanciers l’acceptant.

Si ces deux mécanismes de réduction de dette sont inefficaces ou inapplicables à votre situation après l’arrêt de la Prestation canadienne d’urgence, la faillite restera une solution envisageable. Parlez-en avec le meilleur syndic de faillite au Québec référé par Bye Bye les Dettes!

 

 

3. Redirection professionnelle temporaire ou permanente

Les solutions au surendettement se passent non seulement du côté « redressement de dettes », mais également du côté prestation d’emploi. La pandémie a peut-être créé d’importantes mises à pieds dans des secteurs affectés par crise, mais de nombreux secteurs d’activité économique sont à la recherche de personnel qualifié ou inexpérimenté.

Certains secteurs rapportent même une pénurie de main-d’œuvre. Dans une situation d’endettement, c’est votre chance d’effectuer des heures supplémentaires à l’un de ces emplois. Vous pourriez même décider d’opter pour une redirection professionnelle si votre test auprès d’un nouvel employeur s’avère concluant.

Même si prendre des décisions en temps de pandémie vous met quelque peu le dos contre le mur, prenez cela comme une chance de vous réinventer. Le gouvernement fédéral tient d’ailleurs un registre des secteurs Guichet-emploi dressant la liste des industries en recherche de personnel pendant la pandémie de COVID-19.

Il n’y a donc plus de raison de ne pas travailler et mettez un terme au surendettement rapidement!

 

4. Coupez les dépenses au minimum

 

Couper ses dépenses ne peut se faire qu’après avoir fait un budget détaillé et complet de votre situation financière. Limiter les dépenses est une solution simple et facile si vous savez que vous avez les moyens financiers de le faire. Allez-y, faites le calcul et vérifiez si vous êtes bel et bien en mesure de payer toutes factures en continuant d’arriver chaque fin de moins une fois la PCU terminée. Ce n’est pas la cas? Le bilan se rédige en rouge? Des solutions doivent être prises dès maintenant.

 

budget dettes pcu syndic faillite

 

L’endettement est un cercle vicieux et un effet boule de neige. Il suffit qu’il commence pour qu’il ne prenne rapidement des proportions importantes. L’avantage de constater dès maintenant vos finances sans la PCU est que vous avez le temps d’agir pour corriger la situation.

Cela ne signifie pas que les choix seront faciles : déménagement, liquidation d’actifs, heures supplémentaires et autres sacrifices font partie du fardeau que vous aurez à supporter au moment de réduire vos dépenses afin d’éviter les dettes dans votre nouveau monde sans PCU.

 

 

5. Prévoyez un fonds en vue de l’impôt à payer sur la PCU

Plus facile à dire qu’à faire lorsque les liquidités sont rares, voire inexistantes, mais cela devrait faire partie de vos objectifs de redressement de dettes. Tel que mentionné, la Prestation canadienne d’urgence est un montant imposable selon votre taux d’imposition marginal de l’année 2020.

Si vous avez encaissé le montant mensuel de 2000$ par mois sans mettre un seul sou de côté, vous aurez une mauvaise surprise au moment de faire votre rapport d’impôt. Il n’y a toutefois pas lieu de s’énerver tout de suite. Il est normal que vous ayez utilisé les fonds mis à votre disposition en temps opportun.

Il vous encore plusieurs mois pour constituer ce fonds de remboursement d’impôt et il est primordial que vous le fassiez, sans quoi l’impôt dû à la fin de 2020 ne fera qu’empirer votre situation de surendettement.

 

6. Recommencez à rembourser votre hypothèque

La COVID-19 ayant dépourvu de nombreux travailleurs de leur gagne-pain, des milliers de propriétaires de maison se sont vu angoisser quant à leur capacité de rembourser leur hypothèque mensuellement. C’est pourquoi des mesures d’accommodement et de report d’hypothèque ont été mises en place, non pas sans conséquences sur le plan financier.

recommencer paiement hypotheque pcu

 

En effet l’entente de paiement prise avec les créanciers hypothécaires pendant la pandémie de coronavirus a permis de reporter le paiement du solde hypothécaire mensuel, mais les intérêts continuent de s’accumuler et se composent à chaque échéance.

Ainsi, devant de telles conditions de prêt, il est impératif de ne pas tarder avant de recommencer à rembourser son prêt hypothécaire, car vous en subirez les conséquences financières éventuellement. Le fait de reporter le paiement de son hypothèque résulte en un solde plus élevé à payer à la fin du « congé de paiement ».

Bien que cela puisse vous permettre de rembourser d’autres dettes, c’est une stratégie à réfléchir adéquatement au préalable!

 

 

7. Évitez de dépendre sur les nouvelles prestations trop longtemps

 

La fin de la Prestation canadienne d’urgence (PCU) ne laisse pas les travailleurs sans emploi pour compte. Les prestataires de la PCU recevront maintenant l’assurance-emploi gouvernementale aux conditions modifiées de celle-ci. Cependant, de nouvelles prestations similaires à la PCU sont également mises en place, dont celles-ci!

Prestation canadienne de relance économique. Cette aide financière vise les travailleurs autonomes non admissibles à l’assurance-emploi et qui sont en recherche de travail. Un montant de 400$ par semaine sera versé pendant un maximum de 26 semaines à ces travailleurs.


Prestation canadienne de maladie pour la relance économique
vise quant à elle à verser un montant de 500$ par semaine pour une durée maximale de 2 semaines pour un travailleur contraint de s’isoler en quarantaine en raison de la COVID-19.

La prestation canadienne de relance économique pour proches aidants verse un montant de 500$ par semaine à toute personne empêchée de travailler parce qu’elle doit s’occuper d’enfants de moins de 12 ans dont la garderie ou l’école est fermée, ce qui s’applique également aux autres personnes à charge, notamment celles souffrant d’un handicap.

Que faire avec ces nouvelles prestations si vous êtes éligibles? Prenez l’aide financière dont vous avez besoin, cela va de soi. Cependant, plus vous dépendez longtemps de ces prestations qui ne vous maintiennent qu’à flot, et ce, en vertu d’un montant imposable, plus vous retardez votre sortie de l’endettement.

 

 

Bye Bye les Dettes est là pour redresser votre situation financière après la PCU!

Préférez-vous faire partie de ceux que la PCU a réussi à sauver de la faillite ou vous préférez être dans le club de ceux qui n’ont été que sur un respirateur artificiel économique pendant quelques mois? C’est ce que nous croyions!

Il n’y a absolument rien de honteux à avoir bénéficié de la Prestation canadienne d’urgence alors que le contexte pandémique en est un n’ayant jamais été vu depuis un siècle.

Il est toutefois votre responsabilité de prendre votre situation financière en main après la PCU en prenant tous les trucs et astuces à votre disposition pour réduire vos dettes.

Contactez Bye Bye les Dettes pour discuter de votre situation financière personnelle et pour éviter que l’arrêt de la PCU n’ait raison de vos finances!

 

N’ATTENDEZ PLUS POUR TROUVER UNE SOLUTION À VOS DETTES

C’est plus simple que vous ne le croyez.

En cliquant sur le bouton, j’accepte les termes et conditions

Passez en mode solution dès maintenant !

Service Confidentiel, Gratuit et Sans Engagement
Notice Notice